[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Les antioxydants et les actions pro-oxydantes sur les polyphénols du le thé vert : un rôle dans la prévention du cancer.

Le thé vert (Camellia sinensis) est riche en catéchines, dont l’épigallocatéchine-3-gallate (EGCG ) est la molécule la plus abondante. Des études chez les modèles animaliers de carninogenèse ont montré que le thé vert et l’EGCG peuvent inhiber l’action de la tumorigenèse au début du cancer, pendant sa propagation ainsi, en réalité, qu’à toutes les étapes du développement de la maladie. Beaucoup d’hypothèses ont été proposées quant à ses résultats, incluant tant les antioxydants que les pro-oxydants, mais les incertitudes demurent quant à leur réelle efficacité contre le cancer.
Dans cette revue, nous discuterons de la chimie redox des catéchines du thé et de ce qui s’écrit actuellement sur les effets des anti et pro oxydants des polyphénols du thé vert en ce qui concernent la prévention du cancer.
Nous rapportons ici que bien que les catéchines soient des antioxydants chimiques qui peuvent étouffer les radicaux libres et les métaux de transitions chélatés, il est évidement que certains des effets de ces composés sont liés à “du stress oxydatif”. De tels effets semblent être responsables de l’introduction de l’apoptose dans les cellules de la tumeur. Ces effets pro-oxydants peuvent aussi insérer des systèmes antioxydants endogènes dans les tissus normaux qui offrent normalement une protection naturelle aux dysfonctionnements du cancer. Cet examen est destiné à indiquer les zones sous-traitées et stimuler la recherche sur le sujet avec l’espoir de mieux comprendre les mécanismes préventifs du cancer, orientés par le polyphénol du thé.


[Total : 2    Moyenne : 3/5]

ActivitĂ©s cytotoxiques et pro-oxydantes d’acides gras Ă  très longue chaĂ®ne sur des oligodendrocytes murins sauvages et dĂ©ficients en Abcd1 et Acox1 : application Ă  la physiopathologie de l’X-ALD et de la P-NALD

L’X-ALD et la P-NALD sont deux maladies peroxysomales, mĂ©taboliques et neurodĂ©gĂ©nĂ©ratives rares. L’X-ALD et la P-NALD rĂ©sultent de dĂ©ficiences respectives en ABCD1 et ACOX1. Ces deux maladies dans leurs formes sĂ©vères sont associĂ©es Ă  des phĂ©nomènes de dĂ©myĂ©linisation inflammatoire du SNC. Au niveau des lĂ©sions, des signes d’oxydation et une mort cellulaire sont observĂ©s. L’accumulation des AGTLC plasmatiques et tissulaires est le critère biochimique commun Ă  ces deux maladies. Dans un premier temps, nous avons caractĂ©risĂ© une lignĂ©e d’oligodendrocytes murins 158N afin de l’utiliser comme modèle. Cette lignĂ©e qui prĂ©sente des caractĂ©ristiques d’oligodendrocytes matures (expression des protĂ©ines de myĂ©line MOG, MBP, PLP) possède aussi des peroxysomes fonctionnels possĂ©dant les protĂ©ines Abcd1 et Acox1.

Ensuite, nous avons Ă©tudiĂ© les effets cytotoxiques et pro-oxydants des AGTLC (C24:0 et C26:0), ainsi que l’incidence de l’extinction d’Abcd1 et d’Acox1 par siRNA sur l’Ă©quilibre RedOx et la mort cellulaire. Les effets des AGTLC sur les caractĂ©ristiques biophysiques de la membrane cytoplasmique ont aussi Ă©tĂ© abordĂ©s. Par ailleurs, des marqueurs du stress oxydant ont Ă©tĂ© recherchĂ©s sur des plasmas des patients atteints de diffĂ©rentes formes d’X-ALD. In vitro, nous avons montrĂ© que l’accumulation d’AGTLC dans les cellules 158N induit une surproduction d’espèces radicalaires de l’oxygène et de l’azote et une perturbation des dĂ©fenses anti-oxydantes (catalase, SOD, GSH). Ceci s’accompagne d’une peroxydation lipidique, d’une carbonylation des protĂ©ines et d’une dĂ©gradation de l’ADN. L’extinction d’Abcd1 et d’Acox1 par des siRNA augmente la production d’espèces radicalaires et potentialise le stress oxydant induit par les AGTLC. Sur les plasmas de patients atteints de diffĂ©rentes formes d’X-ALD, comparativement Ă  des sujets sains, nous avons montrĂ© l’accumulation des produits de peroxydation lipidiques (7-hydroxycholestĂ©rols, HODEs). Le taux de ces deux produits est corrĂ©lĂ© avec la sĂ©vĂ©ritĂ© de la maladie: CCALD>AMN>Addison>ACALD.

Les AGTLC induisent aussi la mort des cellules 158N par un processus non apoptotique. Cette mort cellulaire est caractĂ©risĂ©e par: une perturbation rapide du calcium intracellulaire, une diminution du pH, une chute du potentiel transmembranaire mitochondrial associĂ©e Ă  des modifications structurales des mitochondries, une dĂ©stabilisation des lysosomes et une formation de figures d’autophagie. Les AGTLC perturbent aussi la fluiditĂ© membranaire. Par ailleurs, les AGTLC n’affectent pas l’expression des protĂ©ines majeures de la myĂ©line PLP et MBP. Ces travaux ont mis en Ă©vidence un lien direct entre l’accumulation des AGTLC, le stress oxydant et l’induction de mort cellulaire faisant intervenir les lysosomes. La dĂ©ficience en Abcd1 et Acox1 favorise le stress oxydant. En accord avec les rĂ©sultats obtenus in vitro, la mise en Ă©vidence de marqueurs de peroxydation lipidiques dans le plasma de malades atteints d’X-ALD conforte l’hypothèse d’une intervention du stress oxydant dans cette pathologie.